Décès des deux parents : protection des enfants mineurs. Expatriés : patrimoine et protection de la famille, Qatar

Décès des deux parents : protection des enfants mineurs

Après avoir tout entendu sur le sujet par nos voisins et amis qui vivent ici aux Émirats, lepetitjournal.com à Dubaï a décidé de faire le point sur ce scénario catastrophe et interroge cette semaine Cédric MARC et Marion LONGIN qui répondent à nos questions sur le sort des enfants mineurs en cas de décès des deux parents.

Le sort des enfants mineurs aux EAU en cas de décès des deux parents !

Benjamin Franklin a dit « Dans cette vie rien n’est certain sauf la mort et les impôts », certes les expatries ne sont pas concernés par les impôts… Mais la question de la mort concerne malheureusement tout le monde !

Lepetitjournal.com Dubaï : Tout le monde a entendu des milliers de choses différentes, des choses effrayantes en cas de décès des deux parents aux EAU… Mais que se passe-t-il vraiment pour les enfants si un tel malheur venait à se produire ?

Cédric Marc et Marion Longin :

Oui, c’est vrai, en l’absence de dispositions prises par les parents, les enfants mineurs seront placés dans des foyers. Le consulat ou l’ambassade n’ayant pas les structures adéquates pour recevoir les orphelins, ces derniers seront placés dans des foyers dans l’attente qu’un membre de leur famille viennent les chercher. Rassurons-nous, à ce jour aucun enfant français n’est allé en foyer.

Si un tel drame venait à se produire, en cas du décès d’un des deux parents, par exemple du père, la mère n’est pas renvoyée en France sans ses enfants comme on peut souvent l’entendre.

D’une manière générale, les autorités émiriennes font preuve d’empathie et communiquent autant que possible avec le consulat général de France ou l’ambassade.

En pratique cela se passe comme suit : les autorités locales appellent le consulat ou l’ambassade pour les informer du décès d’un ressortissant français. Ces derniers se chargeront de contacter la famille ou des personnes sur place. C’est pour cela que nous insistons sur l’importance de s’enregistrer auprès de son consulat ou de son ambassade et de designer une personne à contacter en cas d’urgence.

LPJ Dubaï : Quelle solution préconiseriez-vous ?

C.M et M.L :

Nous préconisons l’établissement d’une procuration. Nous pouvons rédiger une procuration en désignant un tuteur ou deux tuteurs ici aux Émirats qui seront en charge de ramener les enfants en France  et par conséquent d’éviter le risque que les enfants soient placés dans un foyer.

Le lien entre la procuration et le consulat est important : les tuteurs désignés dans la procuration devront être les mêmes que les personnes désignés dans la rubrique personnes à contacter en cas d’urgence.

La solution de la procuration, contrairement au testament local, apparaît comme une solution peu coûteuse, efficace, rapide, et certaine.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !


Sarah Bernolet, Lepetitjournal.com/dubai, le 8 décembre 2014